Edition 02/ 2015

L’aérostation est la toute première branche de l’aéronautique. Selon l’une de nombreuses histoires transmises à la postérité, des ballons à air chaud, ou du moins des pionniers selon leur principe de fonctionnement, auraient été lancés il y a quelque 2000 ans dans l’ancienne Chine par un certain Zhuge Liang. Lors de ses expéditions, Zhuge Liang eut l’idée d’utiliser des lanternes volantes activées par une bougie pour la signalisation militaire. Cette invention est jusqu’à nos jours appelée lanterne Kongming en Chine et utilisée comme variante de feu d’artifice. L’histoire officielle de l’aérostation commence toutefois en 1783 à Annonay, ville française. Les deux frères Joseph et Jacques Montgolfier travaillaient au développement du ballon à air chaud, en concurrence presque à la même époque avec le physicien français Charles, avec comme résultat l’invention de deux aéronefs différents: ballon à air chaud ou montgolfière et ballon à gaz ou aussi charlière. Se pencher en détail sur l’histoire de l’aérostation en vaudrait certes la chandelle, mais dépasserait largement le cadre de cette édition. Le premier numéro de l’AéroRevue de cette nouvelle année est tout entier placé sous le signe de l’aérostation. Nous souhaitons la cordiale bienvenue à la Fédération suisse d’aérostation (FSA) qui se manifestera régulièrement à l’avenir dans les lignes de l’AéroRevue sous forme de bulletin. En tant que discipline de l’Aéro-Club de Suisse, la FSA qui regroupe plus de 400 aérostiers défend les intérêts de l’aérostation sportive. A partir de la page 42 de la présente édition, vous lirez pour la première fois des informations sur la FSA, entre parenthèses intéressantes aussi pour les non-aérostiers. La Coverstory est également dédiée à l’aérostation (dès la page 18); avec une histoire qui n’enthousiasmera pas seulement les fervents de l’aérostation et les amateurs de fromage ... Mais lisez donc par vous-mêmes. Il est vrai que l’aérostation ne se raconte pas à proprement parler, elle se vit. Quelqu’un l’a formulé avec pertinence: «Ce sentiment de passion, de ‹libération de tout carcan, de ‹modestie face à la nature›, de pair avec celui de ‹s’affranchir des soucis›, de ‹ressentir et de vivre un pan de liberté pour un instant›. On peut découvrir tout cela lors d’un vol en ballon.»

Patricia Andrighetto
Redaktorin
AeroRevue


Skybriefing – nouveau service pour la préparation de vol

L’application Internet «Skybriefing» de Skyguide est en service depuis une année environ. Son exploitation est stable. Cette application permet d’accéder à des prestations régaliennes de même que supplémentaires à titre onéreux. L’interface utilisateur de Skybriefing est homogène, que l’on y accède à la maison ou sur un terminal dans un aérodrome suisse.

Page 17

La Suisse contribue au lancement d’un nouvel avion de ligne à courte distance

Quelques mois à peine après le commencement du trafic de ligne à partir de Bâle, la jeune compagnie Crossair a fait sensation parmi la communauté aéronautique mondiale: elle a été la première à passer commande d’un avion commercial d’un genre inédit destiné aux courtes distances, en influant également sur le développement de la machine.

Page 24


Aile contre aile

Un spectacle aérien d’un genre inhabituel s’est déroulé à la mi-janvier dans l’Oberland bernois. À l’occasion de la 85e Course internationale du Lauberhorn, un Swiss A320 a effectué de concert avec les Tiger de la Patrouille Suisse deux vols en formation en zone alpine. Le pilote Swiss Sales Wick faisait partie de l’équipage Airbus et nous décrit ses impressions.

Page 28


Les pilotes sous les feux de la rampe

Depuis de nombreuses années, la représentation aérienne de la Patrouille Suisse fait partie intégrante des courses internationales du Lauberhorn à Wengen. Du fait de prévisions météo maussades, les organisateurs avaient déjà décidé en milieu de semaine de reporter la plus longue descente du circuit de Coupe du monde du samedi au dimanche. Un jour plus tard, les Forces aériennes confirmaient à leur tour que la démonstration en commun de l’Airbus A-320 de Swiss et de la Patrouille Suisse aurait également lieu le dimanche. La grande première de cette représentation ayant eu lieu le vendredi aprèsmidi sur fond de ciel gris et de pentes vert-brun loin vers les cimes, une couche de neige poudreuse bienvenue recouvrit ensuite le paysage. Deux Tiger F-5E vinrent compléter l’escadrille de la patrouille suisse, dont certains jets blanc-rouge étaient retenus pour contrôle; leur renfort réhaussa encore l’exclusivité de cette démonstration.

Page 31


Porte ouverte d’Israël sur le monde

L’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv, porte depuis 1975 le nom du fondateur et Premier ministre de l’Etat d’Israël, décédé deux ans plus tôt. Aéroport d’attache d’EL AL, il est réputé pour être un des aéroports les plus sécurisés du monde. Les contrôles de sécurité y sont stricts – et exigent de la patience de la part des passagers. L’été dernier, cette porte sur le monde si importante pour Israël a surmonté sans dommage les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, grâce à la protection du «Dôme de fer».

Page 32

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch