Edition 03/ 2015

Alors que vous ouvrez cette édition, deux pilotes sont en train d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire aéronautique. Si tout se déroule selon les plans (ce qui n’était pas encore connu à la clôture de rédaction), le projet Solar Impulse vole déjà au-devant de sa grande finale. Lorsque les pionniers suisses Bertrand Piccard et André Borschberg accompliront leur danse autour du monde avec leur avion solaire «Solar Impulse» sans utiliser une seule goutte de carburant, avec leur message suscitant l’attention mondiale, ils accompliront en passant quelques records aéronautiques. La tâche de l’Aéro-Club de Suisse consiste à vérifier ces records. Deux observateurs surveillent les vols sur mandat de la FAI (Fédération Aéronautique Internationale) afin que les records soient homologués. Lisez dès la page 22 quels sont les processus nécessaires en arrière-plan pour qu’un record soit reconnu à ce titre. En Suisse, quelque 400 pilotes d’hélicoptères et d’aéronefs à surface fixe possèdent des licences dites Mountain. Pour obtenir sa licence pour vol en montagne, chaque pilote doit effectuer chaque année au moins 50 atterrissages en montagne, ce qui fait au total, sur le plan national, au moins 20 000 atterrissages de ce type. Mais voilà: six places d’atterrissage en montagne (PAM) ont disparu au fil des temps. Deux devraient encore suivre avec la radiation des PAM «Gumm» et «Rosenegg-Ouest». Ainsi, les mouvements aériens augmentent d’un côté sur les places d’atterrissage en montagne restantes, alors que se réduisent les options de se décider pour la PAM la plus sûre et la plus adéquate en fonction de la situation météo et d’enneigement. La perte de sécurité n’est qu’un élément de l’équation. L’autre est représenté par l’importance et la tradition des atterrissages sur glacier en Suisse. Pour en prendre pleinement conscience, il suffit de se pencher sur l’histoire de l’aviation de sauvetage et de glacier, ce qui soulève immanquablement la question: qui donc l’a inventée?

Jürg Wyss
Chefredaktor
AeroRevue


Quelque part entre le ciel et le paradis

«Passengers booked on flight 568 to Vilamendhoo are kindly requested to proceed to gate C4.» Dans la zone d’attente, quinze passagers fondent en même temps sur leurs bagages à main. La plupart d’entre eux viennent précisément d’atterrir pour la première fois aux Maldives. S’ils n’étaient pas encore dans l’ambiance «vacances», ils le sont maintenant. Confrontés qu’ils sont à une coulisse d’or et de violet que seul le soleil tropical du matin sait créer. L’hydravion qui les transportera à leur Resort se balance avec nonchalance au bout du ponton.

Page 19


Un record pour les livres d’histoire

Si Bertrand Piccard et André Borschberg réalisent le tour du monde avec leur avion solaire «Solar Impulse», ils écriront une page d’histoire et réaliseront en passant quelques records mondiaux de l’aviation. La tâche de l’Aéro-Club de Suisse consiste à vérifier ces records. Deux observateurs suivent de très près les vols sur mandat de la FAI (Fédération Aéronautique Internationale) afin que les records soient homologués.

Page 22


Le pape Jean-Paul II, premier passager du SF340 Cityliner

Alors que l’on travaillait intensivement sur trois avions à Linköping pour obtenir la certification de type, un grand centre de maintenance dédié au SF340 voyait le jour à Bâle. Du fait de retards, l’imposante fête d’inauguration a failli se dérouler sans l’acteur principal.

Page 24


Une méthode suisse révolutionne la récupération en régime tourbillonnaire

De nombreux accidents d’hélicoptères chaque année sont dûs à un phénomène aérodynamique connu sous le nom d’état d’anneau tourbillonnaire ou «Vortex Ring State». Un hélicoptère confronté à cette situation perd rapidement de l’altitude – souvent avec des conséquences fatales. Claude Vuichard, inspecteur de l’OFAC, a testé une méthode réduisant à un minimum la perte d’altitude lors d’une manoeuvre de recovery.

Page 28


Capitale mondiale de la montgolfière

Pour la 37e année consécutive, les aérostiers venus du monde entier se sont retrouvés dans la commune vaudoise de Château-d’Oex. A la fin janvier de chaque année, le Pays d’Enhaut est tout entier placé sous le signe des ballons à air chaud.

Page 30

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch