Edition 11/ 2015

Les Championnats suisses de parachutisme 2015 sont synonyme d’engagement exemplaire. Constatant que le concours national de toutes les disciplines du parachutisme devait se dérouler en dehors des espaces aériens critiques de Suisse orientale, le groupe organisateur de parachutisme de Sittertal a développé une créativité hors du commun pour en assurer la réalisation. Dans la recherche d’un terrain approprié, le choix s’est porté sur Ebnat-Kappel dans le Toggenbourg. Mais voilà: vous rechercheriez en vain l’ombre d’un aérodrome à cet endroit-là. Pas de problème en soi, des solutions furent trouvées. Début août, un convoi de camions avec conteneurs, cabines de douche, matériel de construction et citerne mit le cap sur Ebnat-Kappel. De nombreux volontaires et membres du groupe de parachutisme de Sittertal martelèrent, charpentèrent, construisirent des chapiteaux, amenèrent à bon port la subsistance et les boissons, installèrent la sono, damèrent et marquèrent la piste, mirent en place des tapis d’arrivée ainsi que le service de saut. En bref, un aérodrome tout neuf vint s’inscrire dans le paysage. Les parachutistes qui du reste s’étaient annoncés en un nombre record pour le championnat suisse ont été accueillis les bras ouverts à Ebnat-Kappel. A leur tour, la commune, les agriculteurs et les entreprises locales ont soutenu le projet partout où ils le purent. La population vint en masse sur le terrain de compétition, une boulangerie locale créant des pains d’épices spécialement pour la circonstance. Lisez l’histoire de ce championnat suisse hors du commun dès la page 18. Robin Zemp, 20 ans, n’a également pas rechigné à la tâche: ce jeune Lucernois a investi plus de 1000 heures dans son travail de maturité et développé une appli pour utilisation dans le cockpit. Sa motivation s’est révélée payante: le travail a été primé comme l’un des 30 meilleurs du canton de Lucerne et admis au concours «La science appelle les jeunes». Nous le présentons en page 16. Quelqu’un a dit un jour: «Le monde dépend de personnes qui font plus que leur simple devoir.» Daniel Hösli, le commandant sortant de la Patrouille Suisse, fait partie de cette catégorie. Le message de remerciement en reconnaissance de ses mérites supérieurs à la moyenne, peint sur l’une des plus beaux avions de ligne au monde, a été tout aussi hors pair que sa personnalité. Comment la reconnaissance a appris à voler, vous le lirez dès la page 30. Bien du plaisir à la lecture de la nouvelle AéroRevue!

Patricia Andrighetto
Redaktorin
AeroRevue


Les parachutistes conquièrent le ciel d’Ebnat-Kappel

Organiser une nouvelle fois les Championnats suisses de parachutisme pour toutes les disciplines en Suisse orientale ? L’idée a été lancée en mars 2014, lors de l’AG du Groupe de parachutisme de Sittertal (FGS) par Pirmin Strauss et Beat Eugster. C’est finalement à Ebnat-Kappel et non à Sitterdorf que les championnats se sont déroulés, du 14 au 16 dernier. Mais voilà: on cherchera en vain un aérodrome à cet endroit. Et alors ? Histoire d’un championnat suisse sortant de l’ordinaire.

Page 19


Pas d’accord de réduire encore la capacité des aéroports

La fédération faîtière de l’aéronautique et aérospatiale suisses, Aerosuisse, salue l’orientation prévue dans le nouveau rapport du Conseil fédéral sur la politique aéronautique suisse, tout en exigeant une stratégie claire et des mesures ad hoc. La conseillère fédérale Doris Leuthard a fait part à un public venu en nombre de ses réflexions sur les chances et les défis actuels de la politique aéronautique au Musée Suisse des Transports à Lucerne, dans le cadre du Forum de l’aéronautique et de l’astronautique.

Page 22


Alfred Comte – de Delémontà Schwamendingen, en passant par Paris

Alfred Comte nous a quittés il y a 50 ans, un pionnier au sens littéral du terme. En 1913, à dix-sept ans à peine, il part pour l’Hexagone, y apprend à voler et devient pilote d’usine. La Première Guerre mondiale ayant éclaté, il retourne en Suisse et s’engage dans la Troupe d’aviation nouvellement formée. Après la fin des hostilités, il devient le cofondateur de la première compagnie aérienne suisse.

Page 24


Un hommage à la chance

Avec une cérémonie commémorative et la production d’une bière édition limitée, la société Rugenbräu AG s’est rappelé le crash sans trop de gravité d’un Venom. Il y a 50 ans, celui-ci s’était écrasé sur la propriété de la société à Matten près d’Interlaken. Le pilote Rolf Schneeberger avait réussi à actionner in extremis son siège éjectable. Il a participé personnellement à la cérémonie commémorative, se réjouissant … d’être toujours en vie.

Page 28


Un moment émouvant

Le lieutenant-colonel Daniel «Dani» Hösli, commandant de longue date de la Patrouille Suisse, part à la retraite à fin 2015. Comment témoigner sa reconnaissance à une personnalité aussi charismatique, aux mérites multiples, pouvant tirer une rétrospective pleinement réussie de sa carrière dans les Forces aériennes et jouissant d’une telle notoriété? Par exemple sous forme d’un «message de remerciement volant», peint sur l’un des plus beaux avions de ligne au monde.

Page 30

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch