Edition 03/ 2016

La toute première édition de l’AéroRevue est sortie de presse en août 1906. Depuis, plus de 1000 éditions auront vu le jour. 2016: la publication associative de l’Aéro-Club de Suisse, avec quelque 24 000 exemplaires vendus, un cercle par édition d’environ 49 000 lecteurs – et le magazine spécialisé suisse de l’aviation présentant le plus fort tirage – en est déjà à sa 110e année. Plus d’un siècle d’histoire de l’aviation en Suisse repose entre le n° 1/1906 et le n° 3/2016. Un saut quantique sépare certes l’aviation d’alors de celle d’aujourd’hui, mais certaines choses ne changeront jamais. Par-delà toutes les décennies, une AéroRevue se devant de répondre à toutes les exigences d’un magazine spécialisé de haut niveau, informatif et actuel, poussé par la passion de l’aviation et le zèle de répondre aux attentes de toutes les disciplines de l’AéCS, de même qu’à celles d’un public spécialisé exigeant, a été et sera chaque fois créée dans les bureaux éditoriaux. Placée normalement à la page 49 et ainsi en fin de publication, la rubrique «Rétrospective» suscite néanmoins un grand écho. Après 48 pages traitant de sujets contemporains sous forme de recherches, d’interviews et de commentaires, elle invite chaque fois à un petit voyage dans le temps. Mois après mois, Franz Wegmann, rédacteur de l’AéroRevue, qui du reste est aussi l’auteur des articles historiques à partir de la page 24, résume sous forme de gros titres l’édition éponyme d’il y a 50 ans. Conjugués aux impressions du passé, certains états de fait actuels reçoivent un éclairage nouveau, rappelant que les problèmes sont à relativiser exponentiellement à leur éloignement croissant. Paul E. Bez va encore plus loin dans les souvenirs. 88 ans aujourd’hui, membre depuis 60 ans de l’Aéro-Club, il raconte dès la page 14 une première partie de sa longue vie de pilote, authentique et captivante. Maints lecteurs moins jeunes se reconnaîtront dans sa propre histoire; de jeunes aviateurs apprennent moult choses de manière vivante sur les origines de l’aviation moderne et ainsi sur les fondements de leur présent. Cédons le mot de la fin à Dietrich Bonhoeffer, qui disait: «Le respect du passé et la responsabilité envers le futur dictent la bonne attitude à adopter pour la vie entière.»

Patricia Andrighetto
Redaktorin
AeroRevue


Rester vigilant grâce à la turbosieste et au yoga

André Borschberg et Bertrand Piccard sont les promoteurs et pilotes du projet Solar Impulse suivi dans le monde entier. Ils volent autour du globe avec leur aéronef propulsé uniquement par l’énergie solaire. L’été passé, c’est André Borschberg qui a piloté l’avion durant la plus longue des étapes, du Japon jusqu’à Hawaï : cinq jours et cinq nuits. Il a géré les exigences mentales et physiques extrêmes d’un tel vol grâce au yoga, à la méditation et à un entraînement très sérieux.

Page 18


Instructeurs de vol: travailler ou voler dans les airs

La transition des écoles d’aviation de JAR à EASA Part.FCL contraint celles-ci à la mise en oeuvre de nombreuses modifications. Parmi les nouveautés, la réglementation concernant l’horaire de travail des instructeurs de vol confronte les écoles d’aviation à d’importants problèmes: les professionnels occupés à plein temps qui exercent accessoirement comme instructeurs sont virtuellement exclus. Un avis de droit du professeur Roland Müller du CFAC (Center for Aviation Competence) remet maintenant en question la réglementation sur l’horaire de travail et définit la formation aéronautique comme une opération de vol non commerciale.

Page 22


Sous l’uniforme étranger– Pilatus P-2 sous d’autres cieux

Avec la vente aux enchères des Pilatus P-2 il y a 35 ans, plusieurs avions d’entraînement s’envolèrent vers d’autres cieux. Les machines y étaient fréquemment considérées comme de construction allemande et parfois affublées pour cette raison de décorations fantaisistes.

Page 24


Le Triple Seven en manoeuvre d’approche

Fin janvier, Swiss a reçu son premier Boeing 777-300ER flambant neuf. Huit autres unités suivront. En première classe et en classe affaires, cette machine offre nettement plus de confort que l’A340-300 qu’il remplace. L’accès internet sans fil est nouveau, toutefois moyennant une taxe.

Page 28


La General Aviation est valorisée

Le 25 février, le Conseil fédéral a présenté son nouveau Rapport sur la politique aéronautique, remanié. En tant qu’élément fixe de l’aviation, la General Aviation y reçoit nettement plus de poids que dans la première mouture. Les adaptations apportées par l’Aéro-Club de Suisse ont été prises en compte dans une large mesure. Voici un premier extrait du tirage provisoire du Lupo 2016.

Page 32

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch