Edition 12/ 2016

Tout d’abord, un bref dialogue entre la tour et le cockpit: 

Pilote: Tower, request permission to enter zone XY. 
Tower: Negative! 
Pilote: Did you say negative? 
Tower: Affirmative. 
Pilote: Understood affirmative. I will call you leaving the zone. 
D’abord le positif: le pilote s’est annoncé par radio. Les pilotes VFR sont fréquemment plutôt réservés s’agissant de contacter l’ATC. Outre une préparation de vol lacunaire, la distraction et l’inattention sont l’un des motifs principaux de violation de l’espace aérien. Et skyguide en a enregistrés 359 l’an passé! Soit, par rapport à 2014, une augmentation de > 50 %. Rien que dans la zone de l’aéroport de Zurich, des avions sont entrés 117 fois sans permission dans l’espace aérien contrôlé. Qu’une petite inattention puisse aboutir à une violation d’espace aérien dépend directement d’un autre fait. La ministre des Transports Doris Leuthard est persuadée qu’«il existe un stress lié à la densité dans le ciel helvétique», chargeant l’OFAC d’en remanier les structures. Elle l’a nommé le «projet du siècle lors du congrès de l’aviation de cette année (article dès la page 14). Le rafistolage sous les cieux y compris la lutte contre les symptômes doit faire place à une «clean sheet approach». «Nous tenterons d’offrir un espace optimal aux différents intervenants », a confirmé la magistrate. Il incombe toutefois à chaque usager de renoncer à toute exigence maximale. «Ils doivent le cas échéant montrer davantage de flexibilité géographique. » On devine ce que cela pourrait signifier pour l’aviation générale, capitalisant quelque 70 % des mouvements dans l’espace aérien suisse. La position de l’Aéro-Club est claire: le secrétaire général Yves Burkhardt salue en principe la voie suivie, «mais nous n’accepterons pas les adaptations d’espace aérien unilatérales à nos dépens.» Il le dit et réitère l’importance de l’aviation générale; le cockpit d’un petit avion est tout de même la base pratiquement de chaque carrière de pilote. «Une autre diminution de pilotes disposant d’une formation initiale confronterait l’ensemble de la branche aéronautique commerciale à d’immenses problèmes.» Des solutions intelligentes sont demandées – celles excluant en soi de porter atteinte au propre centre vital.

Patricia Andrighetto
Redaktorin
AeroRevue


Vent glacial sur l’Atlantique

Rare et originale sortie de club organisée par Albis Wings: un aller-retour Hausen-Montréal avec cinq participants. Le chef instructeur de vol Markus Walz en a même effectué deux l’an dernier – deux voyages mouvementés et réalisés après une planification minutieuse et beaucoup d’enthousiasme. Les pilotes ont vécu un réel enrichissement, fait de nouvelles expériences, de découvertes et des moments inoubliables.

Page 19


Quartier d’hiver pour un «Storch»

Les usines françaises Morane Saulnier ont produit à l’époque un Fieseler Storch en licence sous le nom de «Criquet». L’Allemand Gerhard Fieseler avait «inventé» cet avion en 1936. La machine portant le numéro de série 680 et l’année de construction 1947 est maintenant restaurée intégralement en Pologne.

Page 22


Les Fokker ont marqué les débuts de Balair et la première flotte de Swissair

Après son émigration d’Allemagne vers les Pays-Bas à l’issue de la Première Guerre mondiale, Fokker commence la construction en série d’avions civils pour le trafic aérien. Le premier modèle lancé est le Fokker F.II avec une cabine fermée pour quatre personnes. En Suisse, Balair, Ad Astra et Swissair ont volé avec des Fokker.

Page 24


Saute donc du zeppelin!

La Deutsche Zeppelin-Reederei (DZR) ne cesse d’élaborer de nouvelles stratégies de marketing – également en effectuant des visites en Suisse – afin d’attirer l’attention sur cet aéronef unique. Le largage de parachutistes ouvre désormais un nouveau secteur d’activité bienvenu.

Page 28

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch