Edition 3/2018

Le grand moment de solitude et d’effroi de tout pilote d’hélicoptère: celui, maudit, où l’hélicoptère flottant dans l’air s’abat subitement comme une pierre vers le sol. Le phénomène
s’appelle «vortex ring state» et signifie que l’hélicoptère en vol stationnaire ou en faible vitesse horizontale est aspiré par la descendance créée par son propre rotor principal. Déjà à l’occasion de sa formation, chaque pilote d’hélicoptère apprend comment interrompre l’anneau tourbillonnaire. Comme l’altitude de vol est éventuellement trop faible face à l’énorme vitesse de descente pour interrompre le vortex, une réaction rapide est existentielle. Outre les possibilités classiques, il existe une autre technique salvatrice, du nom du Suisse qui l’a conçue: Claude Vuichard. Trois décennies après le développement de la «Vuichard Recovery» par l’ancien inspecteur de l’OFAC, ses mérites ont été reconnus en lui décernant le Safety Award lors de l’édition de cette année de la HAI Heli-Expo à Las Vegas (page 6). Certes, l’acceptation internationale de la méthode ne s’est pas fait attendre, depuis des années déjà. Le tribut dû à la contribution de Vuichard à la sécurité du vol en hélicoptère a enfin été honoré avec cette distinction.

«L’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves.» Ce dont la politicienne la plus éminente du 20e siècle, Eleanor Roosevelt, était persuadée, façonne d’une certaine manière aussi la vie de Frido Stutz. Il a mis en scène dans la réalité ce dont il avait déjà rêvé étant gamin. Sa carrière de pilote l’a conduit du cockpit de planeur au manche à balai d’un cargo B-747-8 (dès la page 30). Avec ces 64 printemps aujourd’hui, il est de plus fondateur de diverses startups dans le domaine des développements techniques et innovants et d’activités entrepreneuriales pour la mobilité durable et la production énergétique. Pour citer librement da Vinci, il a «attaché son chariot à une étoile du firmament» et montre l’exemple à la relève aéronautique, à laquelle il conseille aussi bien sans prétention qu’en la motivant: «Just do it!»

Une autre histoire fantastique de pilote? Ou comment un économiste ayant obtenu son doctorat atterrit au Koweït, c’est ce que vous pouvez lire dès la page 32. Laissez-vous inspirer par cette édition. Il n’est jamais trop tard pour oser réaliser ses rêves.

Patricia Andrighetto

Redaktorin

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch