Edition 6/2018

La Suisse a besoin d’un nouvel avion de combat et d’un système terrestre et intégré de défense antiaérienne à longue distance (DSA/BODLUV). L’entente a régné à ce sujet du moins parmi les 250 participants au symposium de la Société des Officiers des Forces aériennes (AVIA) tenu le 9 juin à l’Air Force Center Dübendorf. Pour une bonne raison, comme l’ont souligné les conférenciers de haut niveau. «Ce que nous avons aujourd’hui est dépassé ou le sera bientôt», a déclaré Christian Catrina, délégué du DDPS pour le programme «Air2030 – Protection de l’espace aérien». En effet: dans 12 ans, les chasseurs F/A-18 atteindront leur fin de vie utile, et les F-5 Tiger restants ne peuvent déjà être utilisés que pendant la journée et dans de bonnes conditions de visibilité pour le service de police aérienne. Dans les systèmes de défense sol/air (DSA/Bodluv), il existe depuis longtemps une lacune dans les portées de tir plus importantes. Pas étonnant donc que de nombreux fournisseurs se soient invités en marge du symposium pour prôner les vertus de leurs produits (page 4).

Des campagnes d’information visant à renouveler les moyens de protéger l’espace aérien ont été lancées. Les leçons du scrutin perdu de mai 2014 sur le financement du Gripen ont été clairement tirées. L’AVIA a ouvert la voie par le biais de ce symposium: informer sur les menaces possibles et montrer comment les gérer. Expliquer les relations complexes entre les opérations aériennes en réseau et les exigences posées à une future «puissance aérienne». En faisaient partie les déclarations du colonel Anders Persson, chef du département de l’armée de l’air suédoise. Ses explications sur des attaques simulées de la chasse et de bombardiers russes sur l’île suédoise de Gotland et visant des objectifs stratégiques près de Stockholm ont montré les menaces auquel ce pays neutre doit faire face et comment il a réagi à l’égratignure du régime de sécurité dans l’Europe du Nord, à savoir par un réarmement massif.

La structure du pouvoir est actuellement en mouvement sur notre planète. Les politiques hégémoniques gagnent à nouveau en importance. Les armées augmentent leurs dépenses d’armement. La rhétorique s’est intensifiée. Aujourd’hui, on tient de nouveau un langage similaire à l’époque de la guerre froide. Ou comme l’a exprimé l’historien et journaliste Michael Stürmer dans le quotidien «Die Welt»: «Une période de tempêtes a commencé. Le froid s’engouffre.» Le divisionnaire Claude Meier, chef d’état-major de l’armée, a prévenu lors du symposium: «La sécurité permet la liberté et une économie prospère.
Mais elle ne va pas de soi.»

Jürg Wyss
Chefredaktor
AeroRevue

Beratung, Verkauf und Datenanlieferung

Effingerhof AG
Verlag «AeroRevue»
Rolf René Veil
Storchengasse 15
CH-5201 Brugg
Telefon 056 460 77 20
aerorevue@effingerhof.ch

 

 

Redaktion

c/o Swiss Aviation Media
Jürg Wyss
Zurzacherstrasse 64
Postfach
CH-5200 Brugg
Telefon 056 442 92 44
aerorevue@aeroclub.ch

 

 

Herausgeber

Aero-Club der Schweiz
«AeroRevue»
Yves Burkhardt
Lidostrasse 5
CH-6006 Luzern
Telefon 041 375 01 01
info@aeroclub.ch